mars 2020 | Le tour du monde en 80 livres

Voyou, Itamar Orlev – 2018 – Ed. Points, 516 p.

Tadek vient d’être largué par sa femme. Une histoire qui s’est peu à peu brisée. Elle le quitte et part avec leur fils. C’est un électrochoc, la solitude le prend et réveille ses angoisses. Habitant à Jérusalem, il repense à son enfance Polonaise et à son père qu’il n’a pas vu depuis très longtemps. Cet homme violent leur en a fait voir de toutes les couleurs à lui, son frère, ses deux sœurs et sa mère. Ancien combattant et alcoolique, miné par des souvenirs de guerre qui le hantent, il a été abandonné par sa femme qui a décidé un jour de quitter le pays, l’y laissant seul face à ses démons. Tadek décide plus de vingt après de retrouver son père pour chercher les réponses à ses questions.

1984, George Orwell – 1950 – Ed. Folio, 391 p.

Voici plusieurs semaines que je n’ai pas posté sur mon blog car il était en maintenance. Le résultat valait le coup d’attendre ! J’ai posté quelques photos sur Instagram de mes dernières lectures, mais je n’ai pas rédigé d’articles complets à leurs sujets. J’ai décidé de vous parler de ma dernière lecture, 1984 de George Orwell. Je pense que c’est une très bonne transition, puisque mon dernier post concernait l’œuvre 1Q84 de Haruki Murakami (qui, pour ceux qui ne le savent pas, est lié et inspiré de 1984 d’Orwell).